Liste des produits par histoire Histoire du Thé blanc

Infos sur le thé blanc


Suivant la sorte de thé blanc, ce thé est composé de jeunes feuilles et de bourgeons avant qu'ils ne soient complètement ouverts, mais il peut également être composé de feuilles, comme pour le Shou Mei plus ou moins entières. Le thé blanc est également produit en galette, comme le Pu Erh, et comme ce dernier, contrairement à ce que pense nombre de personnes, ce thé ce conserve de nombreuses années. Un vieux dicton chinois exprime très bien les bienfaits d’un thé blanc âgé : un thé âgé de trois ans est un remède et un thé de sept ans est un trésor. 


Le thé blanc Silver Needle quant à lui n'est composé que des bourgeons non éclos et non endommagés. Ce thé est récolté à la main au début du printemps, sur une période de quelques jours uniquement.


Il prend son nom du petit duvet argenté qui recouvre les bourgeons et qui devient blanc une fois que le thé a été séché. 


Le Thé blanc est le thé qui connaît la transformation la plus faible par rapport à la feuille fraîche du théier. Il ne subit que deux étapes, le flétrissage, ce qui lui permet de conserver toutes les propriétés du thé frais, puis le séchage. Ses crus traditionnels sont rares et souvent assez coûteux, en particulier le Silver Needle (Bai Hao Yin Zhen) qui est composé uniquement de bourgeons. 


Le thé blanc du fait de son traitement "minimaliste", est un thé resté à l'état naturel. De goût très subtil et élégant, il est très léger et rafraîchissant et peut être bu le soir sans problème, car il contient très peu de théine. 


Bien que cette sorte de thé blanc soit maintenant produite dans différentes provinces chinoises et autres pays, la meilleure qualité est toujours produite dans sa province d'origine, le Fujian. 


 Les Bienfaits du Thé Blanc


Les antioxydants ont des effets très bénéfiques pour la santé. Tous les thés en contiennent, mais le thé blanc est celui qui en a la plus grande concentration. 


Les antioxydants


Sont des enzymes ou des molécules qui sont capables de neutraliser ou de réduire les dommages causés par les radicaux libres dans l'organisme et ainsi éviter qu'ils n'attaquent d'autres molécules. Les radicaux libres sont responsables de l'oxydation des cellules. 


Les radicaux libres


Les cellules produisent de l'énergie à partir des aliments et de l'oxygène, mais laissent des polluants : les radicaux libres qui sont des atomes ou molécules instables. Nous en produisons beaucoup du fait de notre mode de vie et de notre environnement (le tabac, la pollution, le stress, la fatigue, les rayons ultraviolets, certains pesticides, etc.). 


Il existe de nombreux antioxydants, ceux du thé sont appelés catéchines ou polyphénols. On les retrouve dans de nombreux aliments, comme les légumes, le vin rouge, le chocolat, le café, mais pas en aussi grande quantité que dans le thé blanc. 


Durant des siècles, le thé blanc a été utilisé à des fins médicales. Le Compendium of Materia Medica, un ancien livre sur les herbes médicinales chinoises, mentionne l'utilisation du thé blanc pour faire baisser la fièvre, en cas de maux de dents et également pour soigner la rougeole.  


Maintenant, depuis quelques années des études scientifiques ont été réalisées et ont démontré les bienfaits et les propriétés extraordinaires de ce thé concernant la lutte contre les germes pathogènes (en anglais), la prévention du cancer (en anglais) et ses propriétés anti-âge (en anglais). 


Le thé blanc avec sa très forte concentration d'antioxydants et le fluor qu'il contient a également un effet positif sur la prévention des caries et de la plaque dentaire (en anglais). Il semblerait que le thé blanc a également des effets anti-obésité


 


Petit Historique du Thé Blanc


Les premiers écrits datent de 1554 du temps de la Dynastie Ming. Il semblerait donc que le thé blanc était déjà connu au XVI ème siècle. 


En revanche, pour ce qui est de l'histoire de la fabrication du thé blanc comme on le connaît aujourd'hui, elle est bien moins longue que celle des autres thés. Comme le montre certains documents historiques, le thé blanc a été créé pour la première fois en 1796 dans le comté du Fuding. 


En ce temps, les cultivateurs récoltaient les bourgeons et les feuilles du théier « Vegetable White ». La variété « Big White Tea » a été trouvée dans le Fuding dans les années 1857. 


Vers 1885, les cultivateurs ont commencé à récolter la variété « Big White Tea ». A cette époque, ce théier était appelé « Big White ». Les bourgeons et les feuilles récoltés de la variété « Vegetable White » étaient appelés « Small White ». 


En 1880, le « Big White » a également été retrouvé à Zhenghe. Les plantations de thés ont commencé à développer la qualité Silver Needle en 1889. Jusque dans les années 1922, la qualité White Peony était produite dans cette région. 


 Le White Peony a été créé pour la première fois à Shuijie (maintenant Jianyang). En revanche, il n'est pas très clair quand il a été élaboré pour la première fois. 


La production de thé blanc a débuté dans le Fuding, puis c'est répandu dans le Shuijie (Jianyang), et le Zhenghe et maintenant également dans d'autres provinces chinoises. 


Il a commencé avec les qualités suivantes: le Silver Needle, puis le White Peony  et ensuite le Shou Mei et le Gong Mei puis la dernière sorte de thé blanc qui est née il y a quelque années, le New Craft White Tea. Il existe également des galettes de thé blanc. 


Bien que le Silver Needle fasse partie des 10 meilleurs thés de Chine, ce thé n'est pas très populaire parmi la population chinoise. Depuis sa renaissance au XXème siècle, il est principalement exporté. (Il a été exporté pour la 1ère fois en 1891, le Silver Needle était très populaire jusqu'à ce que la 1ère guerre mondiale éclate). 

Résultats 1 - 8 sur 8.
Résultats 1 - 8 sur 8.
Petit Gaiwan Tous droits réservés © 2011- 2017